Briseur d’enthousiasme :-(((

Hier, nous étions en famille dans une ‘foire aux boudins’ locale … Vous voyez le décor : un champ, une expo de tracteurs anciens, quelques dizaines de stands qui proposent qui des produits à base de miel, qui des plantes bio, qui des décorations au point de croix, sans oublier l’incontournable stand de pecket.

Nous étions en train d’acheter une statue de hérisson pour agrandir notre collection, quand nos ados se ruent littéralement sur un stand qui propose des insectes.  Moi, étonnée, je les y suis, d’autant plus que une émission télévisée cette semaine m’avait conscientisée sur la possibilité offerte par ces drôles de bestioles de nous apporter les protéines dont nous avons besoin, de manière bien plus respectueuse de la terre que via une entrecôte bien saignante.  Intéressée donc j’étais !

La discussion démarre avec le marchand, et mon étonnement va croissant quand mon mari et 2 de nos ados goûtent ces bestioles … Mon intérêt va croissant.

Sauf que, après quelques secondes, et pour montrer mon intérêt, je lui parle de cette fameuse émission qui présentait notamment une ‘ferme’ en Hollande.

Pour le brave Monsieur, c’en était trop !  Le voilà parti dans une diatribe contre les hollandais qui importent les insectes par containers directement d’Afrique, alors que lui élève les siens – les bestioles ont besoin d’une température entre 25 et 35°, tu m’étonnes qu’ils ne poussent pas ici 😉 … D’ailleurs, on ne peut pas y gagner sa vie, c’est pour ça qu’il est en asbl.  Je tente de ramener le débat vers ce qui m’intéresse – à savoir l’intérêt de ces bestioles pour l’alimentation de ma famille et l’avenir de notre planète – le voilà qui repart dans une série de croyances et autant de clichés …

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est quand il a évoqué les petits enfants en Afrique qui meurent de faim … avec le sourire.  Là, pour moi, la coupe était pleine.

Résultats : non seulement, je ne lui ai rien acheté (et tant pis pour son asbl), mais en plus il ne m’a pas du tout convaincue de ses propos … et je reste sur ma faim de savoir en quoi c’est mieux pour ma famille d’acheter des insectes nés localement.

Conclusion : trop de conviction ferme le coeur et les oreilles et détruit la capacité de conviction.  A bon entendeur …

Coups de coeur ou de gueule

Christelle Deblon View All →

Co-génératrice d'enthousiasmes,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: