Se donner pour pouvoir donner

Une jolie citation, qui ouvre à la réflexion.

Elle nous vient de Régis Carlo : ‘Personne ne peut vous donner ce que vous ne vous donnez pas à vous-même’.   Elle semble toute simple, et mérite pourtant qu’on s’y arrête un instant.

Je suis maman de 5 ados, épouse, femme entrepreneuse, amie, membre de plusieurs associations.  Je peux donc dire que je donne pas mal de moi chaque jour : mon amour, mon énergie, mon temps, ma bienveillance, mon expertise, ma reconnaissance, toutes choses qui contribuent à nourrir l’autre (attention, je ne me positionne absolument pas (plus ;-)) en victime.  Je donne parce que j’ai décidé de donner).

Je reçois aussi beaucoup en retour.

Là où cette citation marque un point, c’est quand je réfléchis à ce que je me donne.  Et singulièrement, si je repense aux moments où je vais un peu moins bien, je constate que ce sont des moments où je ne me donne pas assez …

Je pense aussi à un de mes coachés, Basile.  Englué dans un besoin irrépressible de sentir de la tolérance envers sa personne.  Et qui est si peu tolérant envers lui-même.

Serait-ce dès lors si simple ?  Commence par te donner ce dont tu as besoin ?

Oui, je pense que l’acte en lui-même est extrêmement simple.  Mais pas ce qui le précède.

Pour pouvoir se donner ce dont nous avons besoin, nous devons d’abord voir pu l’identifier.  Et c’est là je pense que ma chère Byron Katie peut nous aider.

Si nous réfléchissons quelques secondes à ce que nous reprochons aux autres, nous avons des pépites à aller chercher dans ce que nous devrions nous donner.

Il devrait me faire confiance = > je devrais me faire confiance
Elle devrait me comprendre => je devrais me comprendre
Mes enfants devraient me laisser le temps => je devrais me laisser le temps…

Par exemple, cette semaine, je suis assez débordée (notamment par deux de mes ados qui ont une jambe dans le plâtre en même temps).  Hier soir, la tension montait en moi.  J’ai donc réfléchi à ce dont j’avais vraiment besoin.  La réponse a été très claire : j’ai besoin de me reposer.  J’ai donc décidé de reporter au lendemain certaines tâches, et rejoindre avec délice et sans l’ombre d’une once de culpabilité mon lit, juste accompagnée de mon amoureux et d’un bon bouquin.  Je me suis donné du respect, de la détente, et du temps.  Et aujourd’hui, je suis beaucoup plus disponible pour donner à mes enfants tout le temps dont ils ont besoin.

Je vous souhaite une introspection bienveillante 🙂

 

Citations

Christelle Deblon View All →

Co-génératrice d'enthousiasmes,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: