Face au changement

Vous arrive-t-il de blâmer ceux qui ne peuvent pas ‘suivre’ les changements auxquels votre entreprise fait face ?   Je vous avoue bien humblement que cela m’arrive aussi.  Convaincue que je suis des effets bénéfiques (à terme) du changement en cours, j’ai parfois du mal à comprendre ceux qui résistent.

Pourtant, un incident tout bête vient de me remettre dans une posture plus humble …  La semaine dernière, j’ai fait une mauvaise manipulation avec mon ordinateur. Depuis le week-end dernier, certains de mes programmes phare ne fonctionnent plus bien.  Je passe mon temps à bricoler.

C’est là que survient la prise de conscience que je veux vous partager.

mal aux pieds
    1. Un changement, c’est insécurisant.  Je m’inquiète des conséquences sur mes documents.  Je ne sais pas si je serai capable d’être aussi efficace que d’habitude.  Je ne sais pas si je vais devoir appeler le réparateur d’ordinateur, ou si je vais réussir à le remettre en ordre moi-même, ou pire, en acheter un nouveau.   Quel est mon avenir ?
    2. Un changement, c’est inconfortable.  J’ai mes petites routines super huilées.  Enfin, j’avais !  Pour l’instant, je dois en chercher d’autres.  Je n’ai plus accès à certaines applications que j’utilisais.  C’est un peu comme si je portais une paire de chaussures trop petites, et que je dois marcher des kilomètres avec.
    3. Un changement, ça fait perdre du temps.  J’ai besoin de chercher beaucoup plus qu’avant comment je dois faire telle ou telle tâche.  Ah oui, tel document, je ne sais plus l’ouvrir de mon pc, il faut que j’aille chercher celui de mon mari, puis puis puis ….  Mon qui aime tant l’efficacité !

Pourtant, ce n’est qu’un petit changement.  J’en ai connu de bien plus fondamentaux !

L’occasion est trop belle de revenir sur les changements en entreprise, et de vous donner quelques conseils pour aider vos collaborateurs à faire face.

Voici les 5 attitudes fondamentales  :

  1. Ayez l’humilité de vous rappeler que, pour vous aussi, il y a eu un moment d’inconfort face à ce changement.  Si vous avez une position hiérarchique, il est probable que vous ayez été informé du changement à venir avant vos équipes.  Ce qu’ils vivent aujourd’hui, vous l’avez vécu il y a quelques jours / semaines, même si vous ne vous en rappelez pas.
  2. Ayez assez d’empathie pour accepter que chacun aborde un changement différemment.  Ce qui peut sembler un détail pour vous peut être important pour votre collaborateur.  Des choses aussi simples que d’être assis près d’une fenêtre ou dos à un mur peuvent vraiment compter pour eux, alors que vous vous en fichez éperdument.

    ecoute empathique

  3. Soyez à l’écoute.  Il se peut que, en phase de résistance, vos collaborateurs mettent le doigt sur des éléments qui sont un vrai problème pour votre projet !
  4. Ne tentez pas de les rassurer à tout prix, mais décrivez-leur de manière aussi complète que possible de la nouvelle situation. Cela leur permettra de se projeter, et de commencer à s’y préparer.
  5. Tentez d’identifier ce qu’ils vont gagner dans la nouvelle situation, et reconnaissez ce qu’ils vont perdre.  Dans tout changement, on gagne et on perd; minimiser ou nier ce qu’ils vont perdre ne ferait que détruire votre crédibilité.

Et vous ?  Racontez-nous vos petites anecdotes : ce qui a été difficile, et comment vous êtes passé au-dessus !

Leadership et management

Christelle Deblon View All →

Co-génératrice d'enthousiasmes,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: