Oui, vous pouvez repousser vos propres limites !

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait »

Plus j’avance, plus je prends conscience que mes limites sont surtout celles que j’autorise mon cerveau à me fixer.  Et je viens d’en avoir la preuve encore tout récemment.

Je dors normalement sur le côté, en ‘chien de fusil’ comme on dit. J’adore dormir sur le ventre, mais ma nuque ne le supporte guère plus de cinq minutes.  Quant à dormir sur le dos … impossible !

Pourtant, j’ai de plus en plus de douleurs aux épaules la matin, et j’en conclus que c’est dû à ma position sur le côté. Oui, mais … impossible de m’endormir sur le dos …

La douleur aidant, je prends une décision ferme.  Je vais dormir sur le dos, un point c’est tout !  Et, devinez quoi !  Trois nuits (presque) blanches plus tard, j’arrive à passer des nuits tout à fait normales sur le dos.

Analysons un peu …

« Je ne sais pas dormir sur le dos » est ce qu’on appelle une croyance limitante.  Elle est fondée sur le fait que, par le passé, les quelques fois où j’ai à peu près tenté le coup, ça n’a pas fonctionné.  Insidieusement, mon esprit a donc conclu que je ne pouvais pas m’endormir sur le dos.  Donc, les fois suivantes, j’ai essayé avec l’échec comme seule option, c’était impossible.

Or, cette fois, la situation était différente.  Poussée par le besoin presque vital de solutionner mes douleurs, j’ai pris activement la DECISION d’y arriver.  J’ai mis toutes les chances de mon côté en prenant soin de m’installer au mieux, puis tenu bon.  Certes, cela m’a demandé des efforts, mais j’y suis arrivée.

Les quatre conseils pour repousser vos limites. 

1. Identifiez la croyance.

Pensez à ce que vous aimeriez atteindre.  Quels obstacles identifiez-vous ?  Et réfléchissez un instant.  N’y aurait-il pas une croyance limitante là-dessous ?

Formulez à haute voix ce que vous pensez être vrai et qui vous empêche d’avancer.

2. Remettez les choses en place. 

Une croyance, c’est une pensée, rien de plus.  Une construction de votre esprit basée dans le meilleur des cas sur des expériences passées, dans le pire des cas héritée de notre éducation.

Et bonne nouvelle : vous pouvez la déconstruire!  Les questions à vous poser : est-ce bien vrai ?  Pouvez-vous être absolument sûr que c’est vrai ?  Il y a un doute ?  Bingo !

3. Prenez une décision.

Formulez votre décision de manière positive et circonstanciée. Puis réfléchissez aux moyens qui vous aideront à la mettre en oeuvre.  Ces moyens peuvent être matériels, ou encore des personnes qui vous aideront.

Éclaircissez également vos motivations.  Pourquoi voulez-vous atteindre cet objectif ?  Plus ces motivations seront fortes et personnelles, mieux c’est !

4. Tenez bon.

J’ai passé trois nuits (presque) blanches.  A la quatrième, bingo !

Changer demande le plus souvent des efforts, soyez-en conscient.  Soyez prêt à les fournir, le résultat est au bout du tunnel.

Et si votre croyance limitante remontre le bout de son nez, remettez-la doucement à sa place (voir point 2).

On a beaucoup à gagner à identifier ses croyances, et à les remettre en question.  Aujourd’hui, quand je regarde le résultat sur ma position de sommeil, je suis très fière de moi, et ça me donne l’énergie pour entamer d’autres progrès !

Bon succès !

 

Coaching

Christelle Deblon View All →

Co-génératrice d'enthousiasmes,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: