Le courage de l’honnêteté

Ce matin, je prends le train.  Il est assez bien bondé, mais j’ai besoin d’une place avec tablette car je veux travailler sur mon ordinateur.  J’en avise une de loin, et quand j’arrive, le monsieur en face y a étalé son journal (qu’il ne lit plus).  Je lui demande donc poliment si je peux utiliser la tablette, et il marmonne quelque chose entre ses dents que je soupçonne ne pas être très bienveillant.  Je lui demande de répéter, et il me répond ‘Rien!!! …. ’, ce qui confirme mon impression.

Je pourrais moi aussi râler.  Pourtant, je n’en fais rien.  Je décide instantanément de lâcher prise, que sa réaction lui appartient.  Je ne serai ni sa victime ni son bourreau.

J’ai évité le piège du fameux ‘Triangle Dramatique’.  Késako ?

On peut facilement le définir en partant de ses deux opposés :

  • * je suis responsable de moi-même
    * je suis sincère dans ma communication

Mon petit monsieur n’avait visiblement pas envie que je le dérange … Et pourtant, il n’en a rien dit franchement. Il aurait pu me dire qu’il s’apprêtait à faire les mots croisés du journal et qu’il avait besoin de la tablette.  Il aurait pu me dire qu’il avait besoin de tranquillité et qu’il n’avait pas envie d’entendre le tic tic de mon clavier … Rien n’est sorti de sa bouche pourtant.

De mon côté, si je m’étais laissé emporter par mes émotions de revancharde, je lui aurais donné un pouvoir sur moi et mon état d’esprit.  Stupide, n’est-ce pas ?

Alors, j’ai choisi de rendre à chacun ses responsabilités.  Lui, responsable de sa mauvaise humeur, et moi de mon bien-être.

Evidemment, ce n’est pas facile.  Cela nécessite trois ingrédients :

  • Être au clair avec vos besoins
  • Oser formuler une demande
  • Accepter la réponse de l’autre (je veux dire vraiment accepter, donc sans la juger)

Je m’arrêterai aujourd’hui sur la troisième condition : accepter la réponse de l’autre.

Direct Live du supermarché …

– Vous permettez que je passe devant vous, madame, je n’ai que cette boite de petits pois …

Version 1 : 
– Euh, désolée, je suis très pressée également, et je n’ai que quatre articles. Je fais au plus vite …
– Scrogneugneu ….  Pas sympa …. grngrngrn

Version 2 : 
– Oui pffffff (en râlant intérieurement, car moi non plus je n’ai pas grand-chose, je suis aussi pressée, …)

Si vous commencez à ronchonner, vous vous posez en victime de l’autre personne.  Vous avez formulé une demande, l’autre l’a refusée, c’est son droit le plus strict.

Pas évident, n’est-ce pas ?

– Attends, je vais t’aider …
– Non merci, ça va aller, je vais y arriver
– Mais allez, laisse-moi faire, ça ira beaucoup plus vite …

Ici, vous privez l’autre de son autonomie, de la responsabilité de ses actes, et d’une chance de se tromper, donc d’apprendre.

Le triangle dramatique, c’est un jeu auquel nous jouons très souvent, sans même nous en rendre compte.  Il est très dangereux car il repose sur des relations malsaines, où :

  • les vrais besoins ne sont pas exprimés (et souvent pas conscients non plus);
  • les demandes ne sont pas clairement formulées;
  • on cherche parfois à satisfaire des besoins pas très avouables (comme de manipuler l’autre);
  • par-dessus tout, on nie la capacité à l’autre d’exercer ses propres responsabilités (de succès ou d’échec).
Comment faire alors ?
  1. Donnez-vous le droit d’exprimer vos besoins (en formulant en ‘je’)
  2. Proposez votre aide, sans l’imposer, et acceptez simplement si l’autre la refuse
  3. Laissez l’autre responsable de ses besoins et des actes, gardez une attitude neutre.

ET vous:

  • Comment vous sentez-vous quand quelqu’un vous impose son aide ?
  • Cela vous arrive-t-il de dire oui alors que vous voudriez dire non ?
  • Vous sentez-vous libre d’exprimer une demande claire ?
  • Etes-vous en mesure d’accepter un refus sereinement ?

Coaching Le coin perso

Christelle Deblon View All →

Co-génératrice d'enthousiasmes,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: