Vous ne supportez pas cette personne ? Quel cadeau !

Non, non, rassurez-vous, je n’ai pas changé le thème de mon blog.  Mon objectif n’est pas de vous monter les uns contre les autres, ou de stimuler une guerre fratricide.  Je veux ici vous partager un modèle qui m’a fait personnellement découvrir une de mes plus grandes qualités personnelles, il s’agit du Core Quality Model de Ofman. Késako ? 

Comme vous le voyez ci-dessous, le modèle a quatre positions:

  1. Core quality : on pourrait le traduire par ‘qualité centrale‘ ou qualité de base.  C’est une qualité naturelle, non acquise. C’est ce que les gens qui vous connaissent vont répondre spontanément quand on leur demande quelle qualité vous définit.
  2. Pitfall : le piège, càd l’expression excessive de cette qualité.
  3. Challenge : c’est le complément de votre qualité, ce qu’il faut développer.
  4. Allergy : l’allergie : j’en reviens à mon titre.  L’allergie est l’opposé de la core quality, et son expression chez les autres (ou chez vous) est insupportable.

En utilisant le Core Quality Model, vous allez comprendre pourquoi certains vous énervent, quelles sont vos qualités, pourquoi on vous reproche certains défauts, et comment vous pouvez encore vous améliorer.

En voulant éviter un défaut, les sots se jettent dans le défaut contraire.

Horace


Comment le modèle s’applique-t-il ? 

1. Par quel bout commencer ?

Vous pouvez entrer dans le quadrant de plusieurs façons :

  • Quelqu’un vous énerve vraiment ?  Tentez de décrypter quelle attitude, quels comportements vous font cet effet.  Par exemple, j’ai découvert ce modèle avec mon coach parce que j’avais réalisé à quel point je ne supportais pas l’arrogance d’une nouvelle directrice. Nous avons donc entamé le quadrant par l’allergie.  
  • Vous pouvez commencer par la Core Quality. Demandez à quelques personnes autour de vous quelle est votre qualité principale, ou repensez à un feedback qu’on vous a régulièrement fait, et c’est parti.
  • Si en revanche on vous reproche souvent quelque chose, cela pourrait indiquer un piège, et cela vous sera utile de créer votre quadrant à partir de là. 

2. Comment ça fonctionne ? 

Quelques règles de base : 
- utilisez vos propres mots, ce qui est important c'est ce que VOUS y mettez
- pour que ça fonctionne, il faut simplement que les quatre positions correspondent 
- prenez le temps, imprégnez-vous des mots, et mettez le tout par écrit ! 

Prenons deux exemples, vous allez comprendre.

Je vous présente Didier, à qui on reproche d’être ‘trop organisé’. C’est clairement un piège (pitfall) : la rigidité. Il fait d’une pierre deux coups, puisqu’en même temps il découvre sa qualité : l’organisation. A partir du piège ‘rigidité’, nous allons chercher l’opposé positif : la flexibilité. Voilà donc son axe de développement : conserver sa qualité essentielle (l’organisation) et développer sa flexibilité (challenge), pour éviter de tomber dans le piège de la rigidité (pitfall). Tout en prenant conscience que les personnes chaotiques (flexibilité exprimée à l’excès, donc l’allergie) l’énervent. Et le modèle est complet, puisque être organisé est bien l’opposé positif d’être chaotique.

Voici maintenant Mathilde. Elle ne supporte pas les personnes laxistes, qui foncent sans réfléchir. Cette allergie lui permet de découvrir une de ses qualités, la prudence, et également le piège dans lequel elle tombe en permanence : l’anxiété. En développant une attitude sereine, elle va pouvoir se déployer pleinement.

Les intérêts de ce modèle ?

  • Identifier votre challenge vous permet de vous développer en préservant votre qualité. Si je dis à Mathilde qu’elle doit devenir moins empathique, d’une part ce sera très douloureux pour elle, mais elle risque également de nier cette belle qualité. Alors que si je l’invite à développer son assertivité, je l’amène à une position beaucoup plus équilibrée : être consciemment empathique tout en fixant ses limites par une expression asservie.
  • Découvrir pourquoi certaines personnes vous énervent. Cela vous permet d’une part de peut-être découvrir votre propre qualité, mais aussi celle de l’autre, puisque les quadrants s’imbriquent les uns dans les autres (mais je vous expliquerai cela à une autre occasion)
  • Prendre conscience de vos pièges, et identifier les stratégies correctes à mettre en place pour en sortir.
  • Et si vous managez une équipe, c’est un outil précieux pour un feedback vraiment constructif.

Voilà, à vous de jouer. Et si vous avez besoin d’un challenger pour mieux vous comprendre, vous pouvez toujours me contacter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s