Coaching

Coaching

Le métier de coach n’est malheureusement pas reconnu ni protégé.  N’importe qui peut, du jour au lendemain, se proclamer coach, sans avoir suivi la moindre heure de formation.  Le mot coach prête d’ailleurs à confusion : le coach sportif est par définition quelqu’un qui va donner des conseils, comme par exemple le ‘coach en image’, le ‘coach en cuisine’, voire le ‘coach en plomberie’. 

Le coaching tel que taEra le pratique se base sur les normes de l’International Coach Federation. Il s’agit de la plus grande association mondiale de coach.  Avec d’autres associations, comme l’EMCC, le fait d’être membre d’ICF impose des conditions et obligations. : 

  • Une formation de base reconnue, qui développe les 8 compétences clé du coach
  • Une formation continue, notamment grâce à de la supervision
  • L’application stricte du code de déontologie

Le coaching professionnel tel que nous l’entendons consiste, sur base d’une demande formulée par le coaché, en une alliance entre le coach et ses clients dans un processus qui suscite chez eux réflexion et créativité afin de maximiser leur potentiel personnel et professionnel.

Le coach, par ses questionnements et ses feedbacks, va donc susciter la réflexion du coaché.  Nous visons son autonomie.  Le but ultime du coaching est que vous développiez votre connaissance de vous-même, augmentiez vos compétences, et puissiez prendre vos propres décisions. 

Les qualités du coach

La première qualité du coach est son envie de vous aider à vous développer, dans le respect de qui vous êtes et de votre écologie personnelle.

Il doit donc faire preuve d’une grande qualité d’écoute, pouvoir poser des questions puissantes, et vous aider à appréhender votre situation dans sa globalité.  

On parle aussi souvent de la ‘présence’ du coach : cette manière d’être qui inspire la confiance, cette combinaison de bienveillance et de volonté de vous bousculer, qui vous aidera à explorer au-delà des évidences. 

Clare Norman, PCC et mentor coach, l’explicite parfaitement.  Elle nomme le coaché le ‘penseur’ et considère que notre rôle de coach est d’aider le penseur à penser plus loin : non pas à verbaliser ce qu’il sait déjà, mais bien à explorer ce qu’il ne savait pas encore.

Coaching is a joint endeavour to discover new thinking that moves the Thinker forward.

Clare Norman, PCC

Enfin, une grande éthique personnelle et  une bonne connaissance de soi complètent le tableau. 

Votre coach, Christelle Deblon 

Quel est son parcours de coach ?  

Christelle Deblon, fondatrice de taEra, s’est formée au coaching dès 2012.  Et pour elle, le coaching est un métier sérieux qui doit être exercé dans la légèreté

Quel est son parcours et sa vision du coaching ?

Christelle Deblon Coach taEra

Formation de coach. 

 Si on veut exceller, il faut travailler avec les meilleurs professionnels.  Ce sont eux qui nous inspirent, nous font progresser, nous dépasser, pour vous offrir le meilleur coaching possible. 

Christelle s’est formée auprès de la Leading & Coaching Academy, dont le programme est reconnu par l’International Coach Federation.  Son formateur principal, de Pierre-Jean Dejonghe  est MCC (*).  Dans le cadre de cette formation, elle a pu travailler avec d’autres professionnels de l’accompagnement, comme Sylvie Timmers, ou encore Jacques-Antoine Malarevicz.  

Spécialisations de coach. 

Dans la même optique de travailler avec les meilleurs, elle s’est spécialisée en Appreciative Inquiry en 2013.  Elle a eu la chance d’être formée par Jean Pagès et Jean-Christophe Barralis, fondateurs de l’Institut Français d’Appreciative Inquiry, et auteurs de plusieurs ouvrages (**).  Elle a été certifiée en 2015 par Ron Fry, co-fondateur avec David Cooperrider de la méthode appréciative, par la Case Western Reserve University de Cleveland 

Pour l’accompagnement des équipes en changement, elle s’est formée à l’ADKAR en 2015, chez Nexum.  

En 2021, elle s’est spécialisée en coaching du Stress et Burn out, auprès de Annita Rogier.  Annita est psychologue et coach, accompagne les problématiques de stress et burn out depuis plus de trente ans, et a écrit « Handboek : Coachen bij Stress & Burn out », un ouvrage à destination des coaches, et « Van uitgeblust nacra energiek », à destination des personnes en situation de burn out.  

Supervision et coaching. 

Comme tout professionnel de l’accompagnement, un coach doit se faire superviser.  Chaque année, elle passe 20 heures en supervision de groupe avec Philippe R. Declercq.  Philippe est MCC, et fondateur de sa propre école de coaching.  

Coaching et collaborations

En tant que coach, je grandis aussi au travers des collaborations que j’établis.  Elles me permettent de découvrir d’autres spécialités, d’élargir mon horizon, et de pouvoir, le cas échéant, orienter mes coachés vers des collègues dont je connais la qualité. 

Christelle est membre des Compagnons de l’Institut Français de l’Appreciative Inquiry.  Ensemble, ils prennent des initiatives pour faire rayonner l’AI en Europe, notamment par l’écriture du Grand Livre de l’Appréciative Inquiry (Dunod), dans lequel Christelle a co-écrit deux chapitres : Appreciative Inquiry & Coaching, et Appreciative Inquiry & Management.  

Pour les accompagnements en entreprise, elle collabore avec BeanMachine.  

Coaching, éthique et déontologie. 

Pas de coaching professionnel sans une forte éthique personnelle ni une déontologie professionnelle à toute épreuve.  taEra, en tant que membre de l’International Coach Federation, respecte son code de déontologie.   

(*) MCC est le plus haut niveau de certification de l’ICF.  Il représente au moins  2.500 heures de pratique de coaching et des examens pratiques de haut niveau.  

(**) Jean Pagès est l’auteur de « Le coaching collectif avec la méthode appreciative inquiry » et « Coacher avec l’appreciative inquiry »
Jean-Christophe Barralis a coordonné avec Sandy Proust « Le grand livre de l’appreciative inquiry ».