Lâcher prise, c’est pouvoir agir !

Je reviens d’une journée merveilleuse avec Byron Katie (je vous avais déjà parlé d’elle dans un post précédent).  Lors de ma traditionnelle séance de rêverie dans le Thalys du retour, je réfléchis à son incroyable capacité de lâcher prise.  Une position extrême puisque, même quand il s’agit de sa propre santé, elle est dans une position d’acceptation absolue.

Puis, une petite voix insidieuse – en fait, celle d’une personne à qui je parlais précédemment de l’approche de Byron Katie – me dit : « Oui, en effet, c’est une attitude de lâcher prise absolu, mais aussi de passivité.  Accepter les choses mène à ne plus rien faire pour les changer. »  Instinctivement, je sens qu’il y a quelque chose qui cloche dans cette pensée, je l’explore donc plus avant.

Et là, la réponse surgit, telle une évidence.

Oui, lâcher prise et passivité sont bien deux choses différentes.  Avoir une attitude d’acceptation revient à prendre conscience de quelles sont les choses sur lesquelles on ne peut pas agir, et par conséquent les choses sur lesquelles nous avons un pouvoir.  Puis d’agir sur ces dernières.

Je prends un exemple.

A court terme (je ne parle pas ici des changements climatiques), je n’ai pas influence sur le temps qu’il fait chez moi.   Depuis hier soir, il pleut.  Je ne peux absolument rien faire pour changer cela, je ne peux que l’accepter.  Toute autre attitude serait stupide : j’y perdrais mon énergie et mon calme.

En revanche, je peux agir sur la façon dont je regarde la pluie : j’ai fait des plantations dans le jardin ce week-end, ça va leur faire du bien.

Je peux aussi agir sur les activités que je vais proposer aux enfants : allons au cinéma plutôt qu’à Louvain La Neuve Plage.

Et si à long terme, le temps de la Belgique me devient vraiment insupportable, je peux décider de déménager vers des contrées où la météo est différente (tout en étant consciente que chaque endroit du globe a ses avantages et inconvénients : j’étais à Marrakech en juin, et je peux vous garantir que je n’ai aucune envie d’y être en juillet et août tant la chaleur est forte …).

Pouvoir lâcher prise donne en fait un énorme pouvoir : celui d’investir judicieusement son action, d’une manière qui donne du sens.

J’en terminerai par une citation de Byron Katie : « Si vous faites un saut en parachute, que celui-ci ne s’ouvre pas, et que le parachute de secours vous fait défaut aussi, il ne vous reste plus qu’à profiter du paysage !  »

Alors, profitez bien de vos journées, en pleine conscience de votre pouvoir immense !

Le coin perso Les enthousiastes

Christelle Deblon View All →

Co-génératrice d'enthousiasmes,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: